Brice Hortefeux en veut toujours plus:

Service minimum dans les transports : Brice Hortefeux se donne un mois

Le nouveau ministre du Travail, Brice Hortefeux, se donne un mois pour présenter ses « ajustements » au service minimum dans les transports. Mais ses marges de manœuvre sont restreintes, estiment Les Echos. Réquisitionner des agents ainsi que le préconise Eric Ciotti (UMP) dans une proposition de loi serait une mesure explosive.

La CGT a indiqué qu’elle ne tolérerait aucune nouvelle remise en cause du droit de grève.

Brice Hortefeux a d’ores et déjà indiqué qu’il n’y avait « pas besoin d’ajustement » sur le droit de retrait. Mais c’est pourtant grâce à lui que les conducteurs de train de la gare Saint-Lazare ont cessé le travail. Son utilisation devra donc être mieux encadrée, tout comme les grèves tournantes, qui ont été validées par le Conseil constitutionnel.

Extension du travail le dimanche, projet de loi sur l’assurance-chômage, nouvelle restriction du droit de grève.... Attention à l’ « explosion » sociale, prévient le secrétaire général de la CGT, dont Libération.fr rapporte les propos.